Non classéDécarbonation du transport maritime : ce qu’il faut savoir
transport maritime

Décarbonation du transport maritime : ce qu’il faut savoir

 

Les modifications que connaît le climat aujourd’hui sont dues à un très grand nombre de facteurs intrinsèquement liés au progrès. Le transport maritime en fait par exemple partie en raison de la production du gaz à effet de serre qui émane de la combustion des carburants utilisés pour le fonctionnement des navires. Un projet de décarbonation du transport maritime a ainsi vu le jour dans le but de réduire l’impact écologique de ce type de transport. Mais les objectifs liés à un tel projet sont-ils réalistes ou utopiques ? Altens vous donne quelques éléments de réponse.

L’objectif zéro gaz à effet de serre à l’horizon 2050

De nombreux pays à travers le monde ont décidé de réduire considérablement l’émission de gaz à effet de serre de leur transport maritime. Parmi ces pays, certains ont décidé d’aller plus loin en visant l’objectif zéro gaz à effet de serre au sein du transport maritime d’ici à 2050, comme le Canada par exemple. De quoi motiver les acteurs à divers niveaux, qui ont ainsi commencé à penser aux solutions les plus viables pour mettre des choses en place. 

Si l’Organisation maritime internationale (OMI) avait décidé d’agir pour atteindre une réduction du GES (gaz à effet de serre) de 40 % d’ici 2030, l’industrie mondiale du transport maritime évalue actuellement la possibilité de faire passer un tel objectif de 40 à 100 % dans le même délai. L’idée d’un tel projet a déjà emballé plusieurs compagnies maritimes internationales telles que Maersk, CMA-CGM et MSC, qui ont décidé de se lancer dans le combat pour atteindre l’objectif de la neutralité dans l’émission du gaz à effet de serre à l’horizon 2030. 

carburants alternatifs Altens pour transport maritime

 

Les mesures de mise en œuvre adoptées par l’OMI

 

Au cours du Comité de la protection du milieu marin (MEPC), le 76ᵉ en date, l’OMI a défini certaines mesures pratiques à faire respecter au sein du transport maritime dans le but de mener à bien sa stratégie de réduction de l’émission du carbone dans le secteur à l’horizon 2030. 

Il y a le volet technique de ces mesures qui stipule que les navires sont tenus de mettre en place de nouveaux équipements, tels que des limiteurs de puissance, au plus tard en 2023, pour réduire l’intensité de leur émission de carbone. 

Il y a ensuite le volet opérationnel de ces mesures qui met sur pied un système de notation individuelle de l’intensité carbone réelle, qui sera évalué à partir du niveau de consommation de chaque navire et de la distance parcourue. Les notes qui vont de A à E seront attribuées à chaque navire à la fin d’une année en fonction de sa consommation sur l’année écoulée. 

Des seuils seront définis et baisseront graduellement chaque année pour permettre d’atteindre l’objectif de l’OMI à temps. Une telle assise a également mis sur pied des interdictions et indications à l’endroit des différents acteurs du secteur du transport maritime afin de réduire convenablement l’émission de carbone comme prévu.

Carburants alternatifs Altens pour le transport maritime

 

Les différentes solutions en vue pour réduire l’émission de gaz à effet de serre dans le transport maritime

 

Étant donné l’état alarmant de la situation, l’OMI s’est vue dans l’obligation de prendre ses responsabilités pour garantir l’atteinte de l’objectif « réduction de l’émission du GES de 50% à l’horizon 2030 ». Suite à cela, des solutions sont apparues de tous les côtés pour qu’un tel objectif devienne une réalité. Le cœur-même de ces changements est la transition énergétique qui s’opère actuellement. En effet, au-delà de la limitation de vitesse au niveau des navires, des carburants alternatifs sont en train de voir le jour pour mettre fin progressivement à l’émission du GES. 

Dans cette logique, des carburants tels que l’ammoniac, le méthanol, l’hydrogène ou encore le biométhane sont donc en train d’être utilisés. La société Altens met à la disposition des acteurs du secteur des biodiesels et des mix de biomasse liquides en guise de solutions efficaces, durables et immédiates au problème d’émission de GES.

 

biocarburant Altens pour transport maritime

Scroll Down
Bottom Reached