Carburant alternatif : PUR-BioM

Logo PUR-BioM

Altens partenaire du transport maritime en France pour décarboner le Diesel Marine Léger (DML) et le Fioul Soute. Plus écologique que les carburants marins, nos biocarburants apportent une solution environnementale immédiate. 

Altens accompagne les compagnies de transport maritime et fluvial dans l’utilisation des biocarburants (biomasse liquide et biodiesel) dans leur mixe énergétique afin de réduire leur empreinte carbone. Nos biocarburants vous permettent de réduire vos émissions de CO2 de 60 à 90% ! 

Demander un devis

Biomasse liquide

La biomasse liquide est une « Energie Renouvelable » au sens de directive européenne sur les énergies renouvelables et certifiée au référentiel ISCC (International sustainibility and carbon certification). Cette biomasse liquide peut être composée d’extraits de bois et de résidus forestiers, de co-produits agricoles ou de résidus de bio-raffinerie.

Biodiesel

Le biodiesel est un carburant composé à 100% d’esters méthyliques d’acides gras, selon la norme EN 14214. Certifié durable avec le référentiel ISCC (International sustainibility and carbon certification) en accord avec la Directive Européenne RED II.

port petrolier de lavera à marseille

Utilisation

Quelles utilisations pour les biocarburants marins d'Altens ?

navigation intérieure avec les biocarburants maritimes Altens

Navigation intérieure

Assurez des prestations plus respectueuses de l’environnement et de la législation sur les émissions.

fret maritime avec les biocarburants Altens

Fret maritime

Atteignez une neutralité carbone dans le transport avec une chaîne d'approvisionnement à faible émission carbone

trnasport public avec les biocarburants maritimes Altens

Transport Public

Accompagnez vos clients dans leurs objectifs d’amélioration de leur bilan carbone en répondant aux appels d’offres avec une flotte « bas carbone ».

de -60% à -90%

de réduction de CO2

Décarbonation

Pourquoi choisir les carburants alternatifs d’Altens ?

En 2018, le transport maritime a rejeté un peu plus d’un million de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, ce qui représente 2,89 % des émissions anthropiques mondiales de ce gaz. L’OMI s’est fixé pour objectif de réduire de 40 % l’intensité carbone de la flotte mondiale d’ici 2030, comparé à son niveau de 2008.

En savoir plus sur la décarbonation du transport maritime
ferries dans le port de Marseille

ENGAGEMENT

Altens s'engage pour la décarbonation du transport maritime

Mars 2022

Première dans le transport fluvial : le biocarburant PUR-XTL (HVO100) est testé par la CFT, filiale du groupe Sogestran, sur la Seine pendant 3 mois à partir du stockage de Gennevilliers.

L'automoteur Sandre de la CFT navigue au biocarburant XTL d'Altens

Aout 2022

Mise en place à Marseille, sur le port pétrolier de Lavéra, d’un espace de stockage dédié au carburant alternatif pour le maritime.

port lavera marseille

Faq

Questions fréquentes sur le PUR-BioM

10 milliards de tonnes de marchandises sont transportées chaque année par bateau, ce qui représente 3 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit un point de plus que le transport aérien. Et oui, 90 % des marchandises que nous consommons sont, à un moment ou un autre, acheminées par bateau.

Cette stratégie fixe deux objectifs intermédiaires. Le premier est de réduire les émissions de CO2 par activité de transport d’au moins 40% d’ici 2030, en poursuivant les efforts en vue d’atteindre une réduction de 70% d’ici 2050, par rapport à 2008. Le second est de réduire le volume total des émissions de GES annuelles d’au moins 50% en 2050 par rapport à 2008.

Les émissions de monoxyde de carbone (CO), sont généralement considérablement réduites sur toute la plage de charge.

 

Les émissions de CO2 du réservoir au sillage par tonne de carburant sont réduites en raison de la faible teneur en carbone.

 

Les émissions de CO2 du réservoir au sillage par unité de contenu énergétique (kg/GJ) sont généralement comparables à celles des carburants pétroliers en raison des contenus énergétiques respectifs.

 

Les réglages du moteur n’ont pas eu besoin d’être ajustés en mélage ou en remplacement direct (ou « drop-ins ») des carburants conventionnels

 

Source : https://www.lr.org/en/resources/nox-from-marine-diesel-engines-using-biofuels/

Scroll Down
Bottom Reached